Grèce – jour 1

Salut à tous enfin les vacances et une nouvelle destination : la Grèce.
Levés tôt ce matin afin de faire les derniers préparatifs et de prendre les transports vers Orly.

 

En route \o/

Une publication partagée par Valkann (@valkannn) le

Départ sans problème de Paris Orly pour débarquer à l’aéroport d’Athènes. Premier contact avec le peuple grec représenté par le vendeur du guichet pour les tickets de métro.

Deux tickets pour le Pirée plus tard on constate ceci ; aimable comme une porte de prison il nous laisse sans trop d’indication à part : “Descendez c’est à droite”.

On descend donc, on prend à droite et là.. 2 voies : le métro et le suburban train. Euh… OK. On regarde les billets : le même logo que le train donc on opte pour ce dernier.

Ha oui parce que beaucoup de choses la bas sont en alphabet grec et quand on a pas l’habitude on pige vraiment que dalle.

 

Premier contact

Une publication partagée par Valkann (@valkannn) le


Donc on saute dans le train, ça correspond à notre plan de métro,  on va jusqu’au bout et on doit changer…

Ben ouais simple mais…

Arrivés au bout de la ligne, on apprend que le changement ne peut se faire qu’à des horaires précis et qu’il n’y a plus de train.

Donc on doit retourner en arrière et reprendre la ligne 1 du métro.

Heureusement, les personnes que nous rencontrons sont beaucoup plus sympathiques que le monsieur du métro et tentent de faire au mieux pour nous aider.

En résumé arrivée à Athènes à 18h30 mais arrivée à l’hôtel au Pirée à 21h.

 

Rue du Pirée de nuit

Une publication partagée par Valkann (@valkannn) le


Affamés, on demande les adresses pour manger un bout et les infos pour l’embarquement demain.

Car si on est au Pirée c’est bien pour prendre un bateau.

L’hôtelier est une vraie crème et nous conseille sur les endroits pour manger et nous indique tous les chemins à prendre aussi bien ce soir que pour demain.

Toutes ces infos obtenues vous partons en quête de nourriture.

On trouve un petit resto « Souvlaki streets », et on commande deux « main dish« .

On pense goûter au sandwich grec classique : le fameux souvlaki.

Surprise, ce n’est pas le sandwich en pita qui nous est servi mais bien d’énormes saucisses en brochette avec frites, oignons, tomates, pita et tzatziki.

une fois repus, on se fait une petit balade sur la marina.

La marina du Pirée nous donne l’impression que les grecs vivent la nuit.

Des stands pour grignoter, des artistes de rues et beaucoup de gens de tous âges dehors à profiter des bords de l’eau.

Cela nous permet de digérer avant de rentrer se coucher.

Car on embarque demain à 7h et je sens que le réveil va être douloureux.

Les rue du Pirée

Laisser un commentaire